Où nous travaillons aux quatre coins du monde

   Canada
   Pays ayant des contrats et opportunités avec la CCC
   Pays ayant des protocoles d’entente avec la CCC

La CCC œuvre avec des pays où les circonstances particulières d’un projet proposé se sont traduites par l’échec d’un processus d’approvisionnement concurrentiel ou avec des pays qui s’attendent à ce qu’un appel d’offres public ne permette pas de garantir une bonne exécution du projet. La CCC travaille également avec des pays où les risques élevés et les possibilités de corruption justifie l’adoption d’une solution de gouvernement à gouvernement, et notamment une solution fondée sur un marché prescrit. Enfin, la CCC œuvre avec des pays où, compte tenu du caractère sensible et de l’urgence associés à l’acquisition, le projet se prête à une démarche collaborative de passation de contrat de gouvernement à gouvernement. 

La proposition de la CCC se fonde sur une particularité qui lui permet de considérablement réduire le risque auquel s’expose un gouvernement acheteur. Les risques réduits sont ceux qui seraient normalement associés à un appel de propositions ouvert, y compris la nature confidentielle de certains achats, l’investissement financier initial nécessaire pour couvrir les coûts importants de préparation de l’appel d’offres, ainsi que le risque commercial et le risque d’attribution retardée d’un contrat à une partie encore non identifiée. 

Les lois et règlements en matière d’approvisionnement de la majorité des pays comprennent des exceptions prévoyant des achats urgents et des achats pour les besoins de sécurité nationale, qui permettent le recours à des arrangements de gouvernement à gouvernement. En plus d’éviter de vastes frais d’appels d’offres et des retards, il y a de nombreux éléments inhérents à l’approche de la CCC qui apporte une valeur de facteurs de succès dans le tableau de bord équilibré.